On entend régulièrement parler de faillite civile, personnelle, de surendettement. Mais quelles sont les différences entre le surendettement et la faillite civile ou personnelle ?

La faillite civile est une procédure de droit local, qui, lorsque les conditions sont réunies, peut aboutir à l’effacement de vos dettes. Le but est de donner une seconde chance, comme pour les entreprises.

Contrairement à la procédure de surendettement, le dossier de faillite civile se dépose au Tribunal de Grande Instance, et non à la Banque de France.

Mais outre le lieu du dépôt du dossier, la faillite civile ou personnelle a de nombreux avantages en comparaison du surendettement. En cas de difficultés financières, si vous avez beaucoup de dettes et que vous êtes domicilié en Alsace Moselle, il faut privilégier la procédure de faillite personnelle à celle du surendettement.

 

Vous souhaitez que je vous aide pour votre dossier de faillite civile ?

J’accepte l’aide juridictionnelle.

Il vous suffit de remplir ce formulaire.

 

Quelles sont les différences entre le surendettement et la faillite civile ou « personnelle » ?

Le surendettement et la faillite civile sont des procédures utilisables lorsque vous avez des difficultés financières.

Le dossier de surendettement est à déposer et est traité par la Commission de surendettement de votre succursale de la Banque de France.

La faillite civile est une requête soumise au Tribunal de Grande Instance de votre domicile. La faillite civile a pour objectif de demander l’effacement de vos dettes au juge.

Dans le cadre du surendettement, l’effacement est également possible si la Banque de France le décide au regard de votre situation. Cet effacement s’appelle le rétablissement personnel. Cependant, elle peut opter pour d’autres mesures comme une suspension de paiement des dettes pouvant aller jusqu’à 24 mois (un moratoire), ou encore la mise en place d’un plan dont la durée est variable. Pour des dettes classiques (ne comprenant pas de crédit immobilier), le plan peut durer jusqu’à 7 ans. Normalement, s’il reste un solde à l’issue de la durée du plan, la Banque de France en préconise l’effacement.

 

Toutes les dettes sont-elles effacées par une faillite civile ?

Non, pas toutes. Les dettes alimentaires (ex. pension alimentaire), les dettes de nature pénale (ex amende) ne sont par exemple pas effacées.

C’est la même chose en cas de surendettement.

 

Quels sont les effets d’un dépôt de dossier de faillite civile ou de surendettement ?

Lorsque la faillite civile est prononcée, le Tribunal procède à la désignation d’un liquidateur qui fera le point avec vous, ainsi que d’un huissier qui vérifiera si vous n’avez pas des biens de valeur pouvant permettre de rembourser au moins en partie les créanciers.

N.B : si vous avez donc un bien immobilier, celui-ci pourra être appréhendé pour être vendu.

Lorsque le surendettement est accordé, vous ne bénéficiez d’aucun accompagnement. On vous informe du sort de vos dettes, et c’est à vous de suivre le plan mis en place par la commission de surendettement et donc de contacter les différents créanciers pour convenir avec eux des modalités de paiement des mensualités.

 

Avec la faillite civile, vous pouvez bénéficier d’un avocat payé par l’aide juridictionnelle

Lorsque vous êtes en état d’insolvabilité notoire, vous pouvez bénéficier éventuellement de l’aide juridictionnelle complète. Dans ce cas vous n’aurez pas d’honoraires à nous régler.

En fonction de vos ressources, les frais d’avocat et de procédure sont pris en charge totalement ou partiellement par l’Etat. On simplifie parfois en disant que si vous bénéficiez de l’aide juridictionnelle, votre “avocat est gratuit”.

Ce n’est pas possible en cas de procédure de surendettement. L’aide juridictionnelle n’est possible que pour les procédures devant les tribunaux, donc pas devant la banque de France.

Leave your comment